Photographie

Photographies : Pardon aux chevaux sur l’île Saint Gildas

Coucou !!

Le 02 Juin nous avons assisté en famille au pardon aux chevaux sur l’île Saint Gildas !! Une longue marche afin d’atteindre l’île puis la bénédiction des chevaux ! J’ai bien-sûr immortalisé cette journée très sympathique !!

Voici un petit récap de l’histoire du pardon aux chevaux : L’histoire dit qu’il y a fort longtemps, une terrible maladie décima la population de chevaux de la région, à l’exception de ceux qui vivaient sur l’île de St Gildas. On attribua cette protection au Saint. Tous les ans, aux alentours de la Pentecôte, les propriétaires ouvrent leur île aux pèlerins et aux chevaux. Messe, procession et bénédiction des chevaux.


La marche des pèlerins pour aller sur l’île :


Sur l’île Saint Gildas :

 L’Île Saint-Gildas est conçue comme un avant poste protégeant Port-Blanc. Au 14ème siècle, l’île est la propriété du duc de Bretagne qui en fait don à son frère Guy. En 1312, les moines ‘Hospitaliers’, après la dissolution de l’ordre des Templiers, ont bénéficié de leurs biens ou « tenues » et ont pu s’installer provisoirement à Saint-Gildas. Au 15ème siècle, l’île est propriété du connétable de Richemont qui l’offre en 1454 aux Cordeliers, quittant les Sept îles. Le pape Nicolas V donne son assentiment, mais le connétable retire son offre et les Cordeliers s’installent à Plouguiel dans un couvent, dont les murs existent toujours. En 1682, l’île est rattachée au domaine royal. De 1454 à 1787, des aveux conservés aux Archives départementales des Côtes-d’Armor (E 1820), attestent que l’île Saint-Gildas appartient au fief de Guernaultier. Elle est vendue le 25 novembre 1787 à Monsieur Magdelain François Duportal de Goasmeur, dont la famille restera en possession de l’île jusqu’au début du 20ème siècle. En 1834, il ne reste dans l’île que quelques bâtiments dont la chapelle et l’oratoire. En 1948, le propriétaire Casimir Duportal de Goasmeur fait construire une écurie et une étable à l’usage de la métairie de l’île.
Entourée d’un enclos, la chapelle représente l’édifice le plus ancien de l’île. Elle pourrait remonter au 11ème siècle selon Couffon.
Le docteur Alexis Carrel (prix Nobel de médecine en 1912, 1873-1944) achète l’Île Saint-Gildas en 1919. Il restaure la chapelle. Puis il formule le projet d’un jumelage avec l’abbaye cistercienne de Boquen, à charge par Dom Alexis d’y assurer une présence spirituelle en y envoyant quelques moines. La guerre mondiale fit obstacle à son projet. Alexis Carrel meurt en 1944 et son nom est donné à une fondation, qui doit gérer l’île. Cette fondation privée sollicite alors les Petits Frères de Foucauld pour y installer leur noviciat, remplacé, après son transfert au Sahara, par une fraternité jusqu’en septembre 1966. Puis la fondation revient ensuite à son projet initial et prend contact avec Dom Bernard, prieur de Boquen. Celui-ci envoie quatre frères pour faire de l’île un lieu spirituel de rencontres.
On peut remarquer la présence de nombreux bâtiments et édicules sur l’île : habitations (19ème et 20ème siècle, chapelle, oratoire, calvaire, fontaine, puits, obélisque en forme de ‘pain de sucre’ (amer maritime) ainsi que la tombe d’Alexis Carrel. Une sculpture en granite rend aussi hommage à l’aviateur Charles Lindbergh, dont le premier message aérien tomba sur l’Île Saint-Gildas le 2 juillet 1937 pour annoncer son arrivée, après sa traversée de l’Atlantique.
Le pardon des chevaux, de tradition ancienne, a lieu le lundi de Pâques, sur l’Île Saint-Gildas, même si la date a pu aujourd’hui être modifié. Le dolmen de l’île saint Gildas était appelé le ‘lit de saint Gildas’. Les pèlerins en grattaient la pierre et faisaient avaler la poussière à leurs enfants.


De nombreux chevaux tous plus beaux les uns que les autres !

Ma fille Léna
Encore ma fille Léna passionnée de chevaux !
Monseigneur Denis Moutel
Bénédiction des chevaux

Le retour avant la marée haute sous la pluie , pour certains des tracteurs font la navette pour éviter cette longue marche !!


Et voilà ce fut une super journée les pieds dans l’eau , un régal !!

A tout bientôt

Cathy L Kerempichon

13 Comments

  1. Une bien belle histoire et des photos magnifiques !

  2. Ces photos sont superbes, vous avez dû passer une superbe journée. Merci pour toutes ces infos, cela me donne envie d’y aller !

  3. Merci pour cette belle histoire. Et quelles photos ! Magnifique !

  4. vous avez passé un magnifique moment ! les photos que tu as faites sont splendides ainsi que les paysages et les chevaux et aussi les portraits de personnes qui apparaissent :
    ainsi est toute la beauté : la nature, les animaux, les humains.
    vraiment, bravo !

  5. Une bien jolie tranche d’histoire, mais surtout de superbes photos avec de jolis petits détails !
    Elle est vraiment belle notre Bretagne !!!
    Bises tout plein.

  6. Elles sont magiques tes photos ma belle, j’adore ♥ Bisous bisous ♥

  7. Marielle says:

    Coucou, je suis admirative de tes photos, elles sont superbes. Je commence à sortir du mode « P » pour aller vers les autres modes manuels. Je galère un peu ( beaucoup ) mais je m’accroche!!!!
    Merci pour ce très joli reportage. Bisous

  8. Merci pour ce joli partage, tes photos sont superbes ! Que les traditions ont du bon…!
    Bises

  9. Merci pour ce beau reportage, très intéressant.

    Tes clichés sont de toute beauté, qu’il pleuve ou bien qu’il fasse soleil, la lumière est toujours magnifique chez nous. De jolis souvenirs à mettre dans un mini non ?!!! ☺

    Bises ♥

  10. Superbe reportage accompagné de magnifiques photos . Reste à les garder dans un bel album pour garder des souvenirs.
    Bisous, Colette

  11. joscelyne says:

    magnifique reportage fort intéressant, je ne connaissais pas cette histoire, tes photos sont à tomber!

  12. Caroline says:

    Bravo, c’est magnifique ! Les photos sont superbes !

  13. Très beau reportage photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.